SFCVH > Le mot du Président > La concurrence

La concurrence

Maintenant si nous devions parler de la concurrence, il y aurait bien des choses à dire. Premièrement que lorsque l'on est précurseur dans une pratique ou un marché et que cela s'avère être finalement un bon moyen de gagner sa vie honorablement tout en se mettant au service de toute une communauté, il est évident que cela attise les convoitises.

Où étaient-ils ces concurrents actuels au temps où nous n'en étions qu'au début des nombreuses tractations à mener avec les futurs acteurs de ce marché afin de le construire et cela même sans aucune garantie de succès ? Que faisaient-ils en ce temps-là ? Peut-être en étaient-ils déjà à essayer de gagner de l'argent le plus facilement possible sans trop s'investir dans un domaine quelconque ou bien étaient-ils déjà dans le secteur de la viande sans avoir à l'époque cette fameuse vision globale du marché et qui après coup s'est révélée à eux, oui après, une fois les choses faites et établies.

Comment se fait-il qu'il y avait également à l'époque peu de monde et de forums pour parler du halal alors qu'aujourd'hui on assiste à une éclosion de sites web et de blogs en tous genres pour en parler presque comme si ils étaient détenteur de la volonté divine et se devaient de faire justice sous on ne sait quel prétexte fallacieux.

Une chose est sûre : c'est qu'une fois la méthode et le terrain défriché, il est plus facile pour les suivants d'avancer leurs pions sur l'échiquier. Pour ma part, j'estime que les choses doivent se faire avec fair-play, ce qui, au regard des différents événements ébranlant régulièrement le petit monde du halal, est loin d'être le cas.

Oui, je vous le concède, le marché du halal est un marché considérable au sein duquel chacun peut y trouver sa place honnêtement.

Le problème est que certains ne reculent devant aucune méthode afin d'arriver à leurs fins. Mais cela n'est pas un petit jeu innocent sans autres conséquences que d'avoir “chipé” des clients à l'autre. Au final, c’est le consommateur qui en fera les frais puisque cela fait fuir les industriels qui ont la volonté de faire une place au consommateur musulman. Hé bien force m'est de constater qu'il n'y en a plus et qu'il n'y a pas grand monde pour s'en soucier.

Notre époque est à l'hypermédiatisation, il est aisé d'accéder à internet pour “fabriquer” de l'information de type info ou intox et pour faire ou défaire des réputations. Où est la morale dans tout ça ?

D'où la possibilité pour eux d'utiliser de telles méthodes en pratiquant le “pas vu pas pris”.

Pour ces prétendants « futurs professionnels du Halal » la question est : comment s’installer dans ce marché tout en se débarrassant des concurrents ? Pour eux, la réponse est simple : on organise un déficit de confiance. Comment ? Eh, bien il y a une expression qui résume ce fait et qui dit “Médisez, médisez, il en restera toujours quelque chose” et c'est bien ce que certains font régulièrement et sans vergogne loin de toute morale pensant pouvoir le faire en toute impunité. Ces gens se trompent lourdement car ils ne récolteront jamais les bénéfices de ces médisances mais uniquement les condamnations prévus par la justice. Mais ce qui est le plus navrant, c’est que toute la communauté musulmane y perd au niveau de la qualité de vie en perdant les industriels en capacité de fournir des produits qualitatifs et surtout au niveau de son image.

Notre société fait partie des précurseurs de ce marché et a obtenu, à force de volonté et de travail, la confiance des grands groupes du secteur de la grande distribution et de l'agro-alimentaire. Notre indépendance, notre réussite font envie et nos concurrents enragent et fulminent. Il leur apparait comme étant la seule solution à leur portée mais aussi la plus facile que de détruire la réputation de ces grands groupes et des précurseurs que nous sommes avec la chose la plus médiocre qu'il soit : démontrer à tout prix qu'il y a du porc dans les produits halal certifiés par nos soins faisant d'une pierre deux coups :

- attaquer notre réputation en démontrant que l'on a failli à notre mission première ;
- tenir en otage ces grands groupes en remontant le plus possible de consommateurs musulmans.

Ils ont voulu détourner les consommateurs de la marque afin de pouvoir négocier à posteriori avec l'espoir de pouvoir traiter avec l'entreprise mais, en fait, ils ont privé les consommateurs du service de qualité que peut apporter un groupe de renommée internationnale.


Je suis satisfait du travail accompli et fier d’appartenir à une communauté de consommateurs au comportement responsable et réfléchi. Je remercie tous ces consommateurs qui font l’effort de s’informer et de comprendre en se basant sur des faits concrets et non sur des propos diffamatoires. Ces consommateurs participent au fait de bâtir un avenir dans lequel le consommateur musulman a sa place.

Aller à l'essentiel

• L'origine de notre démarche
• Ce que vous devez savoir
• Guide de la traçabilité

Partenariat

Vous souhaitez devenir partenaire de la Société Française de Contrôle de Viande Halal ou encore bénéficier de l'expertise et des conseils du leader européen et N°1 Français de la certification Halal (agréé pour l'ensemble du monde Arabo-Musulman pour la certification des produits agro-alimentaire Halal) ? 

Alors contactez-nous par le biais du formulaire suivant...

Devenir partenaire

Avis important SFCVH

Nous demandons aux consommateurs de toujours vérifier la DLC* (Article R. 119.5 du code de la consommation) avant d’acheter un produit.

Elle est obligatoire pour les produits périssables, dont la consommation au-delà de cette date peut présenter un danger immédiat pour votre santé.


*DLC = date limite de consommation, cette inscription se trouve sur l’ensemble des étiquettes des produits.

Traçabilité

Le contrôle de qualité «Halal» concerne donc tous les produits de l’industrie agro-alimentaire, de manière à identifier formellement toute substance ou additif qui ne répondrait pas aux exigences du rite islamique... >> Lire la suite...